Tuerie à la préfecture de police : ma question à Christophe Castaner

Le terrorisme continue malheureusement de frapper partout à travers le monde. 

 
Il a frappé encore une fois en France, cette fois au cœur de l’Etat, à la préfecture de police de Paris :
  • Mes pensées vont aux victimes et à leurs familles, ainsi qu’aux fonctionnaires de la préfecture de police, auxquels je dis mon très grand respect et ma profonde compassion dans cette terrible épreuve.
  • Reste qu’il faudra savoir, comprendre et bien entendu prévenir. De nombreux députés ont réclamé la création d’une commission d’enquête parlementaire. 

Une commission d’enquête sur cette tragédie n’aura de sens que si elle permet de déterminer toutes les responsabilités. Plus personne n’ose nier les failles gigantesques qui émaillent cette affaire et qu’il faut désormais éclairer par la lumière de la vérité, si crue soit-elle

L’Assemblée doit désormais pouvoir travailler sereinement, librement, sans pressions ni entraves, et être respecté dans ses prérogatives, c’est ce que j’ai rappelé au Premier Ministre, lors des questions d’actualité.